Rencontres Internationales Vaudoises RIV 2020 reportées d'un an

Les Rencontres Internationales Vaudoises RIV 2020, qui devaient se dérouler dans différents villages du Luberon du 8 au 13 juin sont reportées à juin 2021.

Elles permettront aux communautés vaudoises française, italienne et allemande de se rencontrer, d'échanger et de populariser le mouvement vaudois et son histoire auprès du grand public.


OBJECTIFS

Sensibilisation de la population locale et des touristes à l'importance et à la signification du mouvement vaudois pour l'histoire et le développement du Luberon.

Susciter l'intérêt pour les projets élaborés par les associations locales dont le but est de faire connaître le patrimoine vaudois aux niveaux local, national et international.

Créer un espace de rencontre pour les associations des vaudois européens.


DÉROULEMENT

Les RIV 2020 sont conçues et seront mises en œuvre conjointement par l'Association d'Etudes Vaudoises et Historiques du Luberon (AEVHL°, basée à Mérindol, et l'association Cabrières d'Hier et d'Aujourd'hui (CHA), basée à Cabrières d'Aigues, village à forte ascendance vaudoise.

Trois thèmes ont été retenus, en mettant en lumière leurs liens avec la région :

Les Vaudois, mouvement religieux : de Valdès aux églises protestantes d'Europe et d'Amérique.

Les Vaudois, un peuple en mouvement : de Lyon aux confins du Saint-Emire Romain Germanique, des vallées alpines au Luberon, du Luberon aux pays du « Refuge » au XVIIème siècle, et les migrations vaudoises au XIXème siècle au-delà des mers.

Les Vaudois aujourd'hui : culture vaudoise en Italie, mémoire vaudoise en Allemagne, patrimoine vaudois en Luberon (rôles et projets de l'AEVHL et de CHA en particulier), et la diaspora vaudoise aujourd'hui.

Les activités proposées :

Une exposition mobile sur l'histoire vaudoise des origines à nos jours, qui accompagnera les autres activités proposées au public à Mérindol, Joucas et Cabrières d'Aigues ; elle combinera la section française de l'exposition développée récemment par le Centro Culturale Valdese (CCV) et la nouvelle exposition de l'AEVHL sur le Luberon vaudois.

Une exposition sur les 500 ans de la Réforme, sur panneaux de bois sculptés de J.P. Thein, qui sera présentée au temple de Lourmarin.

Une exposition de l'oeuvre du peintre Jean Percet, « La tragédie vaudoise », à la Médiathèque de Pertuis puis au temple de La Roque d'Anthéron.

Plusieurs conférences thématiques animées par des historiens et chercheurs européens. Actuellement confirmées, les conférences de Davide Rosso (directeur du CCV en Italie), du professeur Albert de Lange (conservateur du musée vaudois de Schöneberg en Allemagne), des professeurs Gabriel Audisio et Michel Jas (France), de M. Daniel Bourgue.

La présentation des deux projets actuels de l'AEVHL : création d'un Musée des Vaudois du Luberon dans la ferme de la Bourdille à Mérindol, et jonction du Luberon à l'Itinéraire Culturel Européen (ICE) « Sur les pas des Huguenots et des Vaudois ».

Plusieurs spectacles, dont deux représentations de la version complète de la pièce « Li Valdès, Epopée vaudoise de Valdès à nos jours » par le Groupo Teatro Angrogna (GTA)

Récital musical de Jean-Louis et Maura Sappé (GTA)

Concert de la chorale de CHA « Cantan tout l'an »

Le programme détaillé fera l'objet d'un dépliant publié prochainement.


BÉNÉFICIAIRES

Le projet est destiné à la population locale (environ 100 000 habitants du Luberon vivant dans trois communautés de communes) et aux nombreux touristes visitant le Luberon au mois de juin, et de plus en plus intéressés par l'histoire et la culture de la région, et par le patrimoine vaudois en particulier. On estime à environ 1400 le nombre de personnes susceptibles de bénéficier des activités prévues.


PARTENAIRES

Les partenaires internationaux des RIV 2020 sont :

le « Centro Culturale Valdese »et le fonds « Ottto Per Mille »pour l'Italie

la« Deutsche Waldenser Vereinigung »pour l'Allemagne

Au niveau national, les partenaires sont les municipalités de Mérindol, Cabrières d'Aigues, Lourmarin et Joucas, les trois communautés de communes concernées et leurs bureaux de tourisme, les deux paroisses du Luberon de l'EPU de France et quelques associations locales comme « les mais d'Otisheim ».

  • w-facebook