2019: 34ème Colloque des Musées Protestants

Mis à jour : avr. 8

2019. 72 participants dont 8 venus de différents pays d’Europe, se sont réunis pendant 3 jours dans les Cévennes, à Alès et au Mas Soubeyran à Mialet (Gard) sur le thème : Les musées du protestantisme : quels médias sont-ils ?

Les musées du protestantisme sont des musées d’histoire, en lien avec une mémoire locale, élargie parfois à l’espace national. Comme tous les musées d’histoire, ils ont une double fonction de conservation patrimoniale et de communication. Le colloque s’est concentré sur la fonction de communication autrement dit la fonction culturelle et sociale de ces musées. Le contenu de ces 3 journées a été particulièrement riche.



Conférence de Patrick Cabanel : A quoi peuvent servir des musées du protestantisme dans la France du 21ème siècle ?

Cette thématique du colloque a été traitée par Patrick Cabanel avec le brio que nous avions pu apprécier lors de notre AG de mars dernier.

Pourrait il y avoir un Musée du Protestantisme en France dans lequel tous les protestants se retrouveraient ? Parmi les exemples tentant de répondre positivement à cette question, on peut citer le Grand Rassemblement/Pèlerinage annuel du Musée du Désert le 1erdimanche de septembre, le Musée protestant virtuel, https://www.museeprotestant.org/ou encore le Musée International de la Réforme à Genève.https://www.musee-reforme.ch/fr/

Avec la vingtaine de Musées protestants en France, ne risquons nous pas la répétition et la lassitude ? Essayons de bâtir un discours national pour ces musées, en renforçant les spécificités régionales de chacun et ses spécificités thématiques.

Pour Patrick Cabanel, les musées protestants pourraient servir à mettre en avant la laïcité et le pluralisme à la française.

En effet, des musées « Intra-protestants » n’ont plus beaucoup de sens car le protestantisme « ethnique » est très minoritaire voire en voie de disparition. Celui qui se développe actuellement est un protestantisme évangélique pour l’essentiel importé de l’étranger.

Nos musées sont devenus dé facto « extra-protestants » qui s’adressent aux français en général. Il faut leur donner une profondeur historique, montrer la résilience historique des minorités, faisant référence à la laïcité en évitant de le risque de approprier ces valeurs, œuvre de liberté et d’émancipation et la pluralité, éviter l’uniformité, la dimension victimaire.

Insister sur le caractère international de nos musées compte tenu de nos relations internationales

Une réussite aux Yeux de Patrick Cabanel est le mahl, le Musée d’Art et d’histoire du judaïsme, mélange de doloris et de réussite.

En conclusion, :

Conserver le patrimoine protestant, l’exposer et le rendre vivant. Ne pas hésiter à se prêter entre nous, les pièces d’exception ou simplement non exposées.

Nos musées devraient être multiculturels, imaginaires, spectaculaires, inventifs et enrichis par des expositions temporaires, avec un discours laïc et ouvert.

Une discussion s’en est suivie avec l’assistance :

Pour le directeur du MIR, Gabriel de Montmollin, le MIR est centré sur Calvin. 53 portraits figurent d’ailleurs dans le musée avec un patrimoine considérable d’œuvres pour le nourrir. L’objectif est d’être un musée de société et d’actualité protestante.

Pour Doris et Edmont Stussi du musée d’Oberlin en Alsace, figure de proue de l’Alsace du 18ème siècle, Pasteur, pédagogue, animateur rural et défenseur des Droits de l’Homme. il s’agit en effet d’être le plus ouvert sur le monde.



Parmi les nombreux objets : La bible d’Olivétan Chaire du Désert


Visite du Musée du Désert

Ce musée présente l’histoire du protestantisme et des camisards en Cévennes à Mialet dans le Gard avec de nouvelles salles d’exposition ouvertes en 2017.

Ce musée installé dans la maison natale du Chef Camisard Pierre Laporte, retrace l’époque du Désert, de la résistance des huguenots face à l’intolérance du pouvoir absolu sous l’Ancien Régime.

Dans une suite de 15 salles sont exposées 2.000 objets authentiques, armes des Camisards, bibles, documents manuscrits, édits, jugements, etc…, témoins de l’histoire du désert, période de plus d’un siècle qui s’étend de la révocation de l’Edit de Nantes à la révolution française.


  • w-facebook