Sur les Pas des Huguenots et des Vaudois

 

L’étude de faisabilité d’un « Sentier des exils huguenots du Luberon au Diois » menée en 2016 et 2017 sur la base des études de l’AEVHL dans le Vaucluse, et de la collaboration de cette dernière avec ses partenaires drômois et l’Association Nationale « Sur les Pas des Huguenots » (ANSPH) , a débouché au début de l’année 2018 sur une proposition d’itinéraire de 180 km partant de Mérindol pour rejoindre l’itinéraire Culturel Européen  (ICE) à Châtillon en Diois en 13 étapes.

La concrétisation de cette future branche luberonnaise de l’ICE a progressé de façon significative en 2018 et 2019 avec l’organisation de réunions avec  les « organismes techniques » du Vaucluse et de la Drôme en vue de l’homologation « GR » de cet itinéraire et de son balisage, et  les élus, les Offices du Tourisme et les Parcs Naturels Régionaux pour la communication et la promotion de l’itinéraire. De premières animations ont commencé dans le Vaucluse en 2019 (itinérances pédestres avec un âne !) et doivent se poursuivre durant l’été dans la Drôme, et à nouveau dans le Vaucluse à l’automne.

En parallèle, l’AEVHL s’implique de façon croissante au sein de l’ANSPH depuis le début de l’année 2019, deux membres de son propre Bureau faisant désormais partie de celui de l’ANSPH avec des responsabilités croissantes au niveau du secrétariat et des relations internationales.

Pour en savoir plus

 

34ème Colloque des Musées Protestants / 28ème Rencontre européenne

 

72 participants dont 8 venus de différents pays d’Europe, se sont réunis pendant 3 jours dans les Cévennes, à Alès et au Mas Soubeyran à Mialet (Gard) sur le thème : Les musées du protestantisme : quels médias sont-ils ?

Les musées du protestantisme sont des musées d’histoire, en lien avec une mémoire locale, élargie parfois à l’espace national. Comme tous les musées d’histoire, ils ont une double fonction de conservation patrimoniale et de communication. Le colloque s’est concentré sur la fonction de communication autrement dit la fonction culturelle et sociale de ces musées. Le contenu de ces 3 journées a été particulièrement riche :

- Visite du musée du Désert avec ses nouvelles salles d’exposition ouvertes en 2019 ;

-  Conférence de Patrick Cabanel : " A quoi peuvent servir des Musées du protestantisme dans la France du 21ème siècle ?»

- Table ronde sur la thématique du colloque avec la participation de Didier Travier (Conservateur des fonds patrimoniaux, Carré d’art, Nîmes), Patrick Cabanel, Ariane Dahan (Directrice du musée Maison John) et Eugénie Bost ;

- Journée d’excursion dans les Cévennes méridionales, territoire des camisardsen passant par le Collet-de-Dèze (plus ancien temple de France ayant échappé à la destruction après la révocation de l'Édit de Nantes et aux tourments des 18 et 19ème siècles ;

- Visite du musée des vallées cévenoles (Maison rouge) à Saint-Jean-du-Gard ;

Temple de Collet-de-Dèze : JJ Dias expliquant les particularités de ce temple, avec son arche centrale

Pour en savoir plus

Assemblée Générale

L'assemblée générale de notre association s'est réunie le samedi 23 mars 2019 à Mérindol, dans la salle des fêtes rénovée, en présence de Madame Combe, maire de la commune. L'assistance était nombreuse le matin, pour la partie administrative comme l'après-midi, pour la conférence, très suivie (voir ci-dessous).

Compte-rendu complet

 

Vaudois, Cathares, Hussites Huguenots : affinités et filiations électives dans le protestantisme du 19e siècle.

Conférence de Patrick Cabanel

Avec beaucoup de verve, Patrick Cabanel a entraîné son auditoire dans une réflexion sur les étonnantes relations qui s’établirent au 19ème siècle entre les écrivains, pasteurs ou non (Napoléon Peyrat l'inventeur de Montségur, Alexis Muston et son Israël des Alpes, Ernest Denis un nîmois étonnant père de la nation tchèque et Georges Sand passionnée par la minorité hussite) et les origines plus ou moins fantasmées de ces minorités religieuses que sont Vaudois, Cathares, Hussites et Huguenots. 

Dans la fougue de sa présentation, Patrick Cabanel n’a pas hésité à faire de nombreuses digressions et nous a parlé de la guerre des Boers, de la cavalerie camisarde, des Jésuites, mais aussi des Juifs, de l’Affaire Dreyfus et des traducteurs solitaires de la Bible (Castellion, Olivetan, Osty, Chouraki... ).

En conclusion, il s'est interrogé sur le curieux phénomène qui permet de traduire en réalisations concrètes (le pays cathare, la nation tchèque…) ce qui est de l’ordre du fantasme, de la rêverie, bref de l’invention d'une identité.

 

Célébration du 25ème Anniversaire du Jumelage du Luberon (Lauris, Lourmarin, Mérindol, Puget et Puyvert) avec Ötisheim

L’Association « les Amis d’Ötisheim » a reçu en Luberon 36 résidents de cette ville du 30 mai au 3 juin 2019. Ses objectifs étaient, tout d’abord, de faire découvrir à nos amis allemands quelques uns des aspects les plus remarquables de la Provence, ensuite, de faire revivre les liens d’amitiés entre allemands et français créés par le jumelage depuis son origine en 1994 et, enfin, de rappeler à l’occasion de ses 25 ans tout ce qu’il signifie pour nos 6 communes en particulier et nos deux peuples en général.

Le programme de cette visite a comporté la découverte de Cassis et de ses calanques parcourues en bateau le 31 mai, une journée festive et conviviale le 1er juin à Mérindol qui fut consacrée à la célébration du 25ème anniversaire du jumelage et, le 2 juin, une journée « Nord Luberon » : marché de l’Isle sur la Sorgue, visite de Roussillon, du sentier des ocres et de l’Abbaye de Sénanque.

Dès son retour en Allemagne, la Municipalité d’Ötisheim nous a adressé le message suivant : “Unsere Reiseteilnehmer sind mit strahlenden Gesichtern, großartigen Eindrücken und begeistert von der herzlichen Gastfreundschaft aus dem Bus gestiegen !“  (Nos voyageurs sont sortis du bus avec des visages rayonnants, de magnifiques impressions et enthousiasmés par la chaleureuse hospitalité !)

Pour en savoir plus

 

Le Félibrige à la découverte des Vaudois du Luberon !

Lors du programme du 165e congrès du Félibrige à Pertuis, il y eut d’abord le vendredi 7 juin une table-ronde au théâtre, animée par Frédéric Soulier, de France Télévision, sur le thème «  Pertuis, porte du Luberon ». Parmi les 5 invités, Jean-Jacques Dias a pu évoquer le massacre de 1545 des Vaudois du Luberon, la présence protestante dans la région et le siège de 1591, origine de la

singulière fête de la Belle Estelle, au cours de laquelle un char enflammé parcourait par 3 fois les rues de la ville.

Puis le mardi 11 juin, une excursion a fait découvrir à 80 félibres trois châteaux du Luberon, Lourmarin, Ansouis et La Tour d’Aigues. Jean-Jacques Dias a accueilli le groupe au temple de Lourmarin et leur a présenté l’architecture originale des temples du temps de l’Édit de Nantes, ainsi que l’étendue historique et géographique du mouvement vaudois.

 

Chez nos amis du Queyras …

Manifestations à venir :

 - 7 juillet : Fête du pain à Freissinières . Elle a pour objectif de réunir autour d'un fête œcuménique protestants et catholiques, au passé si souvent chaotique, dans cette vallée vaudoise. le)

 - 14 juillet : Fête du Bois au Coin de Molines-en-Queyras : C'est une fête protestante, sur un lieu de culte du désert dans le bois des amoureux, proche de St Véran.

- 21 juillet : Rencontre du col Lacroix :  Italiens des vallées vaudoises et français du Queyras s'y rejoignent par un sentier pédestre, autour d'un culte,  suivi d'une conférence .

- 28 juillet : Fête  œcuménique des alpages, aux chalets de Clapeyto (Brunissard-Arvieux).

- 4 août : Fête des Moissons au temple des Viollins/Freissinières, sur les pas de Félix Neff.

- 25 août : Fête de Dormillouse : Félix Neff  y créa la première école normale d'instituteurs.

Voyage de l'AEVHL dans le Val Pellice

L'association organise du 13 au 17 octobre prochains un séjour dans les vallées vaudoises du Piémont. Ce retour aux sources s'accompagnera bien sûr de visites des musées vaudois et de conférences et veillées pour animer les soirées.

Découvrir le programme

Vu à la TV

Présence Protestante  présentait le 16juin dernier un documentaire de Jean-Yves Fischbach. Intitulé « Les vaudois, d'un exil à l'autre », ce film, réalisé pour partie dans les vallées vaudoises du Piémont (voir notre prochain voyage) et pour l'autre dans le Luberon est une fidèle présentation de l'épopée vaudoise. Le format  limité (30') laissera sans doute certains sur leur faim. A ceux-là, nous recommandons la lecture de  l'ouvrage de Giorgio Tourn, « Les vaudois, l'étonnante aventure d'un peuple église ».

Pour revoir le documentaire de J.Y. Fischbach

 

 

Information de dernière minute ! Deux Vaudois sur les traces de leurs ancêtres

En 1495, cinq cents personnes environ (75 chefs de familles et les leurs) se sont acheminés de Freissinières (Hautes Alpes, massif de l'Oisans) vers Cabrières-d'Aigues, en Lubéron (Vaucluse) pour repeupler ce village que les désastres des XIV°-XV° siècle en Provence avaient désertifié. Eux-mêmes fuyaient leur vallée où, persécutés depuis des siècles pour leur foi vaudoise, ils avaient réussi à échapper à la sauvage croisade de 1488. Depuis, ils erraient dans les montagnes. Raymond d'Agout, seigneur de Cabrières d'Aigues, pour réanimer ses possessions, passa avec eux un acte d'habitation où figurent leurs 75 noms.

Le 19 juillet prochain, Laurent et Julien Vercueil s'élanceront de Freissinières (1181 m) pour une course de 227 kilomètres, en un peu plus de trois jours, qui leur fera reparcourir cet exode. L'un neurologue, l'autre professeur d'économie, ils ont pour trisaïeule Henriette Orcière née en 1863 à Dormillouse (1780 m) au plus haut de la vallée de Freissinières. Passant par le col d'Orcières pour commencer (2739m), ils se dirigeront vers le col Bayard, la montagne de Ceüse, Trescléoux et Orpierre, Saint-Vincent-sur-Jabron, la montagne de Lure, Banon, Opedette, la crête du Lubéron et enfin Cabrières d'Aigues.

Une initiative qui s'inscrit dans le projet de reconstituer et baliser le Chemin des Vaudois, qui commémorera cet épisode impressionnant de l'histoire de ces deux régions.

Voir leur itinéraire


Entendu dans le poste …

Avril 1545, quinze ans avant les guerres de religion, les “Vaudois”, considérés comme hérétiques, sont victimes de massacres dans une quinzaine de villages du Luberon. C'est l'histoire que raconte ce documentaire d'Olivier Chaumelle et Anne Fleury... diffusé le 7 mars 2019 sur France Culture dans le magazine « La fabrique de l’Histoire ».

Podcast :https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/une-histoire-des-heresies-44-1545-le-massacre-des-vaudois-du-du-luberon

 

Lecture – Souscription

La Société d' Études des Hautes-Alpes a le plaisir de vous informer de la parution prochaine de l'ouvrage : « Les chemins de Lesdiguières en Haut Dauphiné. De la guerre à la paix. » Ce document présente les huit communications issues du colloque "Les chemins de Lesdiguières en Haut-Dauphiné - de la guerre à la paix", fruit d'une collaboration entre la Société d'Études des Hautes-Alpes et l'Université Grenoble-Alpes et, au delà, entre les départements des Hautes-Alpes et de l'IsèreLa Société d'Études vous propose de souscrire à l'édition de cet ouvrage au prix de 15 €.

 

Lecture (suite)

 

A lire, dans la revue « L'Histoire » de juin (p.74-79), un article de Naïma Ghermani : Genève, 1685 : une crise des réfugiés.

Association d’Etudes Vaudoises et Historiques du Luberon

Association Loi 1901 n°W841002149 - La Muse, B.P.4-84360 Mérindol, Tél :+33 4 90 72 91 64

questionsvaudoises@gmail.com

Responsable de la publication : Michel Walter

La newsletter vous est adressée en temps qu' adhérent ou partenaire de notre Association.

Pour vous désabonner , cliquez-ici

Archipal, Association d'archéologie et d'histoire des pays d'Apt et du Luberon, organise sa conférence de rentrée automnale. "Les Images de Sainte Anne dans les enluminures XIIe -XVIe siècles": voilà le titre de la conférence que nous propose Eva VILLA, le vendredi 20 septembre 2019 à 18h, salle de conferences, 38 avenue Philippe de Girard, à Apt. Entree libre.

© 2023 by ED. Proudly created with Wix.com

  • c-facebook