Le projet de Musée Vaudois du Luberon (MVL)

Le projet du Musée Vaudois du Luberon (MVL)

Le projet permettra de découvrir l’histoire des Vaudois venus du Piémont et des Hautes Alpes, pour s’établir dans le Luberon durant la période de 1460 à 1560 et s’y développer jusqu’à ce jour, en participant activement à la vie économique et sociale.

Il présentera leurs spécificités, leur intégration pour le plus grand nombre, dans de très nombreux villages du Luberon et leur impact sur ce territoire visible encore de nos jours.
Pour d’autres, qui choisiront d’émigrer au 16e et 17e siècles, il présentera aussi la diversité de cette diaspora vaudoise, continuant à témoigner de cet héritage particulier.

Le MVL comprendra également l’Office du Tourisme, aujourd’hui localisé dans le haut du village, et le Centre d’information du sentier Sur les Pas des Huguenots, grand Itinéraire Culturel Européen (ICE) reliant Mérindol au nord de l’Allemagne.

Appel aux dons d’objets et de biens touchant de près ou de loin

à l’histoire des Vaudois du Luberon et de leurs descendants

 

Pour notre futur musée, nous nous interrogeons sur la possibilité de bénéficier de l’Appellation « Musée de France », ce qui procurerait un certain nombre d’avantages très intéressants, dont des opportunités de subventions de l’État. Cette investigation est probablement très ambitieuse, mais pourquoi ne pas l’approfondir ?

 

La France compte aujourd’hui un peu plus de 1.200 musées de France, au sens de la loi du 4 janvier 2002. Ceci suppose en particulier de disposer d’une « collection permanente composée de biens et objets dont la conservation et la présentation revêtent un intérêt public et organisée en vue de la connaissance, de l'éducation et du plaisir du public » (Art. L. 410-1.).

 

Disposer d’une collection d’objets est  la question clé.

Notre objectif est donc à court terme d’établir l’inventaire de la collection des objets dont nous disposons à ce jour à l’AEVHL (Bibliothèques de livres et revues, tableaux et gravures de Jean Percet, autres objets stockés à la Muse), de recenser d’autres sources d’objets dont elle pourrait bénéficier à court terme (objets archéologiques, archives de la famille Meynard de la Bourdille, etc…) et enfin de faire appel à nos lecteurs, éventuellement propriétaires d’objets et de biens ayant un lien avec l’histoire des Vaudois et des Huguenots. Si êtes-vous dans ce cas, n’hésitez pas à nous en parler, en contactant Michel Walter, président de l’AEVHL (mwalter@wanadoo.fr, +33 6 83 59 85 76).

  • w-facebook